Comment aborder la bonne posture lors d\’un discours debout ?

Pour la reprise de ces articles, nous nous intéressons à un sujet ô combien récurrent mais ô combien important : la posture.

Comment se tenir lorsque l’on prend la parole ? La réponse peut sembler évidente, pourtant je constate chaque jour que des personnes n’adoptent pas la bonne posture.

En premier lieu, si vous avez le choix, préférez toujours prendre la parole en étant debout.

La posture assise vient écraser votre colonne de respiration et donne une vision moins dynamique.

Une fois debout, tout n’est pas réglé.

Voici 5 conseils pour adopter la bonne posture lors d’un discours.

Posture et verticalité

La première « exigence » lors d’un discours que l’on prononce debout est de se faire entendre et surtout de se faire écouter.

Pour servir cette exigence, il est essentiel de se tenir droit, le buste haut, la tête droite, les épaules légèrement en arrière :

  • Dans cette posture vous incarnez la puissance et le respect qui vont encourager votre audience à vous suivre. La posture droite est une posture tonique. Elle montre votre engagement dans votre parole et convoque l’attention du public.
  • En vous tenant droit vous laissez passer le souffle. Le corps humain est un formidable instrument à vent qui nécessite, pour donner toute sa puissance, que ses organes résonateurs communiquent bien entre eux. Maintenez ouverte votre colonne d’air !
  • En vous tenant droit vous orientez votre voix. Je le répète, la voix est un instrument. En vous tenant droit vous dirigez cet instrument vers celui qui doit l’écouter, favorisant ainsi son écoute.

Ancrez-vous au sol

Avant de commencer votre discours, pensez à vous installer sur vos appuis.

Posez vos pieds écartés, dans le prolongement des épaules, face au public.

Tenez vos jambes tendues et (comme dit précédemment) redressez-vous.

Vos pieds doivent être comme plantés dans le sol.

Pensez à Antée et sa force qu’il puise dans le sol. Ou encore au chêne qui a besoin d’autant de racines dans le sol que de branches en dehors. En tirant votre énergie du sol, vous aurez un appui indéfectible !

Antée et le pouvoir du lien au sol

Antée était selon la source, soit le fils de Gaïa (la Terre) qu’elle aurait conçu seule, soit le fils de Gaïa et de Poséidon.

Grâce au lien avec sa mère, Antée puisait sa force du sol.

Dès qu’il le touchait, son énergie revenait.

Dès lors, chaque fois que ses adversaires parvenaient à le faire chuter, il reprenait des forces et personne ne pouvaient le vaincre.

Sur le chemin du jardin des Hespérides, Héraclès croisa un jour son chemin.

Antée le défia et semblait être sur le point de battre Héraclès. Héraclès finit par le soulever de terre, le séparant ainsi de la source de sa puissance, et l’étouffa.

Ne faites pas comme Antée : ne vous étouffez pas en négligeant votre ancrage !

\"\"
Rafael Tejeo, Hercules et Antée, 1828, Museo Nacional del Prado, Madrid

Pour garantir vos appuis, assurez-vous que votre position ne vous poussera pas vers l’avant ou au contraire vers l’arrière et concentrez-vous sur le maintien de votre centre de gravité.

Pour les femmes qui portent des talons, prenez bien en considération cela dans votre posture. Il faut bien situer votre centre de gravité un peu plus en arrière pour éviter de trop se pencher et de briser la colonne d’air.

Gardez les bras le long du corps le temps de prendre une grande respiration.

Lancez-vous !

Soyez ancrés, non rivés

Être ancré ne signifie pas être statique, figé.

La dynamique de votre corps doit être maitrisée.

Mais plutôt que de subir une dynamique d’évacuation du stress (balancement, allers-retours sur le podium, point d’appui en alternance sur les 2 pieds, …), soyez maitres de vos mouvements et mettez-les au service de votre discours.

Vous pouvez par exemple, tout simplement, orienter votre tronc pour qu’il se tourne vers les différents coins de l’audience.

Utilisez vos déplacements

Dans certaines occasions, il est obligatoire de se déplacer : audience trop diffuse, présence d’autres éléments sur scène, …

Dans ces cas là ne cherchez bien sûr pas à rester ancré coûte que coûte.

Si votre prise de parole vous amène à devoir vous déplacer faites-le. Mais de manière intelligente.

Utilisez ces déplacements comme des illustrateurs de votre discours, des ponctuations.

Pensez notamment à vous ancrer pour délivrer les messages essentiels, à marcher pour prononcer une phrase ou une série à laquelle à l\’importance limitée, puis vous figer, tourné vers l’audience, pour délivrer ce qu’il faut réellement en tirer, …

Exercez-vous !

Ce conseil sera sans doute le plus récurrent sur ce site.

La pratique est un élément clé pour maitriser l’art oratoire.

Afin de travailler sa posture, voici une proposition d’activité simple. Prenez un monologue ou un discours.

Prononcez-le à voix haute en étant assis.

Puis recommencez la lecture, en prenant soin d’appliquer tous les éléments précédemment décrits et en vous plaçant contre un mur. Collez bien vos omoplates au mur, relevez la tête pour que l’arrière de votre crâne touche ce mur, placez vos épaules en arrière pour essayer de les faire toucher également le mur. Et Seulement à ce moment là reprenez la lecture.

Vous devriez constater tout de suite que votre voix est plus puissante, plus assurée.

Bonus : l’exemple, la posture de Barack Obama

J’espère que cet article vous aura aidé à mieux assurer votre posture.

Avant de vous offrir un exemple Bonus, sachez que vous pouvez nous poser vos questions sur ce sujet en laissant un commentaire. Si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas également à aller consulter nos services et à prendre rendez-vous pour un entretien diagnostic. Ils sont totalement gratuits !


Prendre rendez-vous pour un diagnostic gratuit

Le Président Barack Obama est connu notamment pour la qualité de ses discours. Vous constaterez dans la vidéo suivante tout le soin qu’il apporte à sa posture.

N’hésitez pas à vous en inspirer et à regarder d’autres orateurs, l’inspiration est une excellente alliée dans notre matière !

A très bientôt !

https://www.youtube.com/watch?v=Jll5baCAaQU

Retour en haut